Rechercher

LE TALC POUR BÉBÉ ET LES PRÉSERVATIFS AU RADIUM ONT-ILS EXISTÉ ?

Dernière mise à jour : 8 avr.

Eh bien oui ! Après la découverte que le radium pouvait guérir le cancer au début du XXe siècle, on ajoute ce produit miracle dans de nombreux produits d’usage courant. Fromage, chocolat, eau minérale, soda, sous-vêtements, laine, cigarettes, crèmes de beauté, dentifrice, préservatifs et même… talc pour bébé !

Aux Etats-Unis bien sûr, mais aussi en France... En voici la preuve par l'image !



Extrait de Radium Girls T1. L’Affaire des cinq condamnées à mort :

« … Un peu hésitante, Grace finit par s’asseoir sur une chaise et s’empara d’un magazine qui trainait. Entre deux articles sans intérêt, elle tomba sur une double page de publicité qui retint son attention. L’une d’elles vantait les mérites du radium vendu en pot dans lequel on pouvait ajouter de l’eau pour retrouver la vitalité de la jeunesse. « Je le sens pétiller à l’intérieur de mon corps ! » disait la jeune femme dessinée en noir et blanc au-dessus du slogan inscrit en gros caractères : « Soigne la fièvre, la goutte, la constipation… Une source de bien-être dans un monde de brutes ! ». Grace sourit : décidément, le radium était à la mode.

Depuis les travaux de Pierre et Marie Curie et la découverte que le radium pouvait guérir le cancer, il était devenu LE remède miracle pour tous les maux. On le mettait à toutes les sauces ! C’est ainsi qu’on pouvait trouver du beurre, du lait, mais aussi du maquillage, du dentifrice et des crèmes pour le visage sous la marque Tho-Radia. Dernièrement, le talc pour bébé au radium faisait fureur auprès des jeunes mamans. Mais ses usages étaient si variés qu’on en perdait le compte. La voisine des Fryer avait même acheté un pulvérisateur « Radium Eclipse Sprayer » réputé tuer les mouches, moustiques et cafards et sans égal pour nettoyer meubles et porcelaines. Chaque industrie voulait son article à base de radium dans sa gamme de production…

Grace doutait que toutes ces marchandises contiennent réellement du radium, un composant cher et difficile à se procurer, mais il avait indéniablement la cote ! On le célébrait jusqu’à Broadway où la chanson « Radium Dance » faisait, parait-il, fureur dans la comédie musicale Pif ! Paf ! Pouf ! … »


Le radium a également inspiré Loïe Fuller, célèbre danseuse américaine du début du XXe siècle. Fascinée par l'électricité et l'expression du mouvement, elle crée un nouveau style, loin des codes académiques, en utilisant des voiles qu'elle faisait tournoyer, resté sous le nom de "danse serpentine".

Après son installation en France, inspirée par les travaux des Curie, elle tente des expériences en mettant des sels de radium dans ses costumes de scène pour les rendre lumineux dans le noir. Elle doit abandonner ce procédé qui s'avère infructueux, mais parvient à des effets similaires en dansant sur un carré de verre éclairé par en-dessous, dans un spectacle intitulé "La Danse du radium"...

Frederick Glasier, Portrait de Loïe Fuller (1902)



33 vues0 commentaire